Comment nommer ses fichiers

lundi 1er août 2011
par  Dominique BONNIN

Toute personne travaillant sur un ordinateur est amené à créer et nommer des fichiers. Les fichiers sont sauvegardés sur les ordinateurs, partages, supports mobiles ou serveurs Web.
Pour faciliter l’exploitation et la recherche de ces fichiers en tenant compte des contraintes liées aux différents environnements, voici quelques préconisations :

- Choisir un nom de fichier significatif si on le revoit dans plusieurs années (penser aux autres personnes qui auront accès au fichier)
- Choisir un nom court : Limiter le nombre de caractère pour le nommage du fichier
- Ne pas mettre d’espace dans le nom du fichier => le caractère tiret-bas (_) peut être utilisé à la place
- Ne pas utiliser de ponctuation
- Ne pas utiliser de caractères spécifiques ou accentués
- Ajouter un numéro de version, ou un datage, pour éviter de créer deux fichiers différents ayant le même nom
- Pour un classement chiffré, utiliser un nombre constant de chiffres (sur 2 ou 3 caractères)
- Pour un classement daté, utilisez le format AAAAMMJJ où AAAA représente l’année, avec 4 chiffres, MM le mois (01 pour janvier, 02 pour février, etc.) et JJ le jour.

Quelques exemples :

1) Choisir des noms courts et significatifs
Alléger en supprimant des mots inutiles pour limiter le nombre de caractères. Réfléchir à un nom de fichier qui définisse clairement le contenu et qui a un sens sur du long terme et pour tout le monde.
Evitez les mots vides (le, la, les, un, une, des, ma, mon, mes, et, ou, etc.). Ils ne donneront pas plus de sens au titre et occupent de l’espace inutilement.
Utiliser des abréviations pour alléger la longueur des titres (ex : "cr" pour un compte-rendu, "proj" pour un projet, "stat" pour statistique, "pv" pour procès-verbal, etc.)
Proscrire certains mots tels que nouveau et final par exemple. Un fichier, à sa création, sera toujours nouveau. Cinq ans plus tard, ça risque d’être un peu moins vrai. Quant au mot final, il est illusoire de penser qu’un fichier va un jour en être à sa version finale. Ça va éviter des contradictions du genre final2.

Ainsi, plutôt que : Dernier compte rendu de la réunion du 25 avril 2011 sur l’étude de marché.doc
utilisez plutôt : 20110425_CR_etude_marche-V2.doc

2) Les caractères à utiliser pour nommer un fichier :
Les caractères à utiliser pour nommer un fichier sont les 26 lettres de l’alphabet latin (le nôtre, sans les accents ou caractères spéciaux), les 10 chiffres arabes (0, 1, 2, …, 9), le tiret bas (_) et le trait d’union (-).
Vous avez donc un un total de 39 caractères parmi lesquels choisir pour vos noms de fichier.
Il ne faut pas utiliser les espaces, les caractères accentués (à, é, è, etc.), les caractères spéciaux (ç, #, €, £, §, [ ], ( ), etc) et les signes de ponctuations autres que tiret bas ou trait d’union (apostrophe, barre oblique, guillemets, point, etc.).

Ainsi, plutôt que : Lette à Jérôme du 25 avril 2011.pdf
utilisez plutôt : 20110425_lettre_jerome.pdf

3) Utilisation des chiffres, dont les dates, pour le classement des fichiers
On utilise souvent des chiffres pour nommer un fichier, notamment lorsqu’il y a une série de fichiers (des photos par exemples) ou encore un numéro de version (documentation_v_1.00.pdf).

Dans la mesure du possible, il faut toujours utiliser un nombre constant de caractères pour les chiffres, en utilisant le ‘0’ placé au début du nombre. Par exemple, lorsque l’on nomme des photos, on écrira le numéro de la photo avec deux ou trois (ou plus) caractères, sachant bien qu’il y a probablement plus de 9 photos. Une fois que le nombre de caractères pour numéroter un type de fichier a été défini, il est impératif de conserver ce choix par la suite pour la cohérence du plan de numérotation.

Les noms de fichiers seront alors comme ceci :

01_vacances_image.jpg
02_vacances_image.jpg

10_vacances_image.jpg
11_vacances_image.jpg
12_vacances_image.jpg

Suivre cette nomenclature est une bonne habitude car elle donne un ordre logique lorsqu’une liste alphabétique des fichiers est utilisée, ce qui est l’affichage par défaut le plus commun. Si un nombre de caractères exact était utilisé, cela donnerait en ordre alphabétique :

1_vacances_image.jpg
10_vacances_image.jpg
11_vacances_image.jpg
...
2_vacances_image.jpg
20_vacances_image.jpg

ce qui est moins logique, on en conviendra.

Pour les dates, la même logique s’applique. De façon générale, il est préférable d’utiliser la nomenclature AAAAMMJJ où AAAA représente l’année, avec 4 chiffres, MM le mois (01 pour janvier, 02 pour février, etc.) et JJ le jour.

20110301_CR_etude_marche-V1.doc
20110207_CR_etude_marche-V1.doc
20110207_CR_etude_marche-V2.doc
20110307_CR_etude_marche-V1.doc
20110404_CR_etude_marche-V1.doc
20110502_CR_etude_marche-V2.doc

Cette notation respecte la règle 2 et l’ordre alphabétique correspondra à l’ordre chronologique du nom de fichier.

Conclusion :
Le respect de ces 3 règles vous permettra d’éviter les erreurs d’interprétation par les différents systèmes informatiques qui existent, et assurera ainsi sa pérennité.
Gardez en tête de donner des titres les plus explicites et les plus concis possibles.

Et vous verrez, la satisfaction est grande lorsque, 8 ans plus tard, vous affichez la liste des fichiers que contient un répertoire perdu aux confins de votre système et que les noms de ces fichiers apparaissent dans le bon ordre et que vous comprenez immédiatement de quoi il s’agit.


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

MaMeJeVeSaDiLu
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 9 prochains mois